du 17 au 26 janvier 2011

HORS COMPETITION

Avant-premières

À la vie

Aude Pépin
2020 - France - 1h18
Avec Chantal Birman

Chantal Birman, sage-femme libérale et féministe, a consacré sa vie à défendre le droit des femmes. À presque 70 ans, elle continue de se rendre auprès de celles qui viennent d'accoucher pour leur prodiguer soins et conseils. Entre instants douloureux et joies intenses, ses visites offrent une photographie rare de ce moment délicat qu'est le retour à la maison.

Aude Pépin est actrice (dans des films de Maïwenn, Mia Hansen-Løve, Mickaël Buch) et réalisatrice. Pendant seize ans, elle a été journaliste pour des émissions sur Canal+ et France 5.

Gagarine

Fanny Liatard, Jérémy Trouilh
2020 - France - 1h38
Avec Alséni Bathily, Lyna Khoudri, Jamil McCraven, Finnegan Oldfield, Farida Rahouadj Avec la participation de Denis Lavant

Youri, 16 ans, a grandi aÌ Gagarine, immense citeì de briques rouges d'Ivry-sur-Seine, ouÌ il rêve de devenir cosmonaute. Quand il apprend qu'elle est menacée de deìmolition, Youri deìcide de rentrer en reìsistance. Avec la compliciteì de Diana, Houssam et des habitants, il se donne pour mission de sauver la citeì, devenue son « vaisseau spatial ».

Avant de réaliser leur premier film, Fanny Liatard et Jérémy Trouilh étudient ensemble à Science po. Ils accèdent au cinéma plus tard par les voyages et des rencontres qui rendent ce rêve un peu plus concret : à la fin de leurs études communes, Jérémy voyage en Inde, puis en Amérique du sud, d'où il décide de postuler au Master de réalisation de documentaire de création de Lussas en Ardèche. Pendant ce temps-là, Fanny part au Liban, puis travaille à Marseille sur des projets artistiques en lien avec les transformations urbaines des quartiers. Elle envoie un projet de court métrage à La Ruche de Gindou Cinéma, une formation de scénaristes pour autodidactes. Un an et demi après ces expériences respectives, ils se retrouvent à Paris, avec l'envie commune d'écrire et réaliser des films de fiction. En 2014, ils sont sélectionnés à un concours de scénario (HLM sur court) qui leur permet de réaliser leur premier court métrage, Gagarine, sélectionné dans de nombreux festivals (Message to Man, Flickerfest, Sundance channel). Ils réalisent ensuite La République des enchanteurs (Palm Springs, Clermont-Ferrand) et Chien bleu (Nomination aux César 2020, Prix Unifrance de la critique internationale) aux côtés d'habitants de quartiers populaires. Gagarine, leur premier long métrage, s'est développé depuis leur premier court avec les habitants de ce territoire de banlieue parisienne en transformation. Le projet a été développé lors des Ateliers d'Angers en 2017 puis a été lu en 2019 pendant le Festival Premiers Plans.

Si le vent tombe

Nora Martirosyan
2020 - France / Arménie / Belgique - 1h40
Avec Grégoire Colin, Hayk Bakhryan, Arman Navasardyan, Vartan Petrossian, Narine Grigoryan

Auditeur international, Alain débarque dans une petite république auto-proclamée du Caucase afin d'expertiser la possibilité d'ouverture de son aéroport. Au contact des habitants du Haut-Karabagh et d'un mystérieux enfant, Alain s'ouvre à un monde nouveau et risque le tout pour le tout.

Artiste et cinéaste, Nora Martirosyan vit à Montpellier. Après des études à l'Académie des beaux-arts en Arménie, son pays natal, elle parcourt l'Europe et sort diplômée de la Rijksakademie van Beeldende Kunsten à Amsterdam et du Fresnoy. Elle partage sa vie entre l'enseignement du cinéma et de la vidéo (depuis 2015 à l'école des beaux-arts de Bordeaux) et la réalisation de films, primés dans des festivals de cinéma tels que Belfort ou le FID. Son premier long métrage Si le vent tombe émerge après un long travail soutenu notamment par l'atelier de la Cinéfondation du festival de Cannes, la Villa Médicis, les festivals d'Amiens et le Cinemed, l'avance sur recettes et Eurimages. Elle a également développé ce projet aux Ateliers d'Angers en 2014. Si le vent tombe est le premier film arménien en Sélection Officielle du festival de Cannes depuis 1965.