du 17 au 26 janvier 2011

LE JURY OFFICIEL

JURY DES LONGS MÉTRAGES
 

© DR
CÉDRIC KAHN • PRÉSIDENT JURY LONGS MÉTRAGES - Réalisateur, acteur / France
Cédric Kahn débute comme stagiaire-monteur pour le film Sous le soleil de Satan de Maurice Pialat puis réalise son premier court métrage Les Dernières Heures du millénaire en 1990. Deux ans plus tard, il présente en avant-première au Festival Premiers Plans son premier long métrage Bar des rails puis reçoit le prix Jean Vigo avec son film suivant Trop de bonheur et le Prix Louis-Delluc avec L'Ennui en 1998. Il est en compétition au Festival de Cannes en 2001 avec Roberto Succo puis réalise Feux rouges avec Carole Bouquet et Jean-Pierre Darroussin, L'Avion avec Vincent Lindon et Isabelle Carré, Les Regrets avec Valeria Bruni-Tedeschi et Yvan Attal et Une vie meilleure avec Guillaume Canet et Leïla Bekhti. Après une première expérience d'acteur dans N'oublie pas que tu vas mourir de Xavier Beauvois, on le retrouve vingt ans plus tard dans Alyah et Les Anarchistes d'Elie Wajeman, Tirez la langue, Mademoiselle d'Axelle Ropert, Un homme à la hauteur de Laurent Tirard et L'Économie du couple de Joachim Lafosse. En 2014, il obtient le Prix spécial du Jury au Festival de San Sebastiàn pour son film Vie sauvage avec Mathieu Kassovitz et en 2018, son acteur principal remporte l'Ours d'argent du meilleur comédien au Festival de Berlin pour son film La Prière. Cette année, on a pu le voir aussi dans Cold War de Paweł Pawlikowski, dans Marche ou crève de Margaux Bonhomme et dans la série Dix pour cent dans lequel il joue son propre rôle aux côtés d'Isabelle Huppert. Cette année sortira son onzième long métrage avec Catherine Deneuve et Emmanuelle Bercot.



SIDSE BABETT KNUDSEN • Actrice / Danemark - France
Née au Danemark, Sidse Babett Knudsen vit deux ans en Afrique. À 18 ans, elle part à Paris où elle suit des cours de théâtre. Cinq ans après, elle revient au Danemark où elle joue dans plusieurs pièces dont Peer Gynt d'Henrik Ibsen et au cinéma dans de nombreux films dont Let’s GetLostde Jonas Elmer qui lui vaut un succès critique et plusieurs prix pour son interprétation. En 1999, elle incarne le premier rôle de The Oneand Only de Susanne Bier pour lequel elle obtient à nouveau le prix de la meilleure actrice de l’année au Danemark, puis retrouve la réalisatrice en 2006 pour After the Wedding, aux côtés de Mads Mikkelsen. En 2010, elle interprète une femme politique dans la série Borgen qui connaît un succès critique et public international. Sa prestation lui vaut une nomination aux Emmy Awards et en 2014, elle est nommée Chevalier des Arts et des Lettres. Elle tient ensuite le rôle principal dans The Duke of Burgundy de Peter Strickland et joue aux côtés de Fabrice Luchini dans L’Hermine de Christian Vincent, présenté au Festival de Venise. Elle remporte avec ce film le César de la meilleure actrice dans un second rôle en 2016. Elle enchaîne aux États-Unis avec A Hologramfor the King de Tom Tykwer et Inferno de Ron Howard avec pour partenaire Tom Hanks puis participe à la nouvelle série de HBO Westworld. On la retrouve aussi en France dans La Fille de Brest d’Emmanuelle Bercot, sélectionné au Festival de San Sebastián et pour lequel elle est nommée aux Lumières et au César de la meilleure actrice en 2017. Elle remporte, l’année suivante, un Jussi, récompense finlandaise pour son rôle dans The Eternal Road (Ikitie) de Antti-Jussi Annila. Sidse Babett Knudsen sera cette année dans le film de Ben Sharrock Limbo, de Jesper W. Nielsen The Exceptionet de Régis Roinsard Les Traducteurs avec Lambert Wilson.
 

LÉA MYSIUS • Réalisatrice, scénariste / France
Après des études de Lettres, Léa Mysius est diplômée de La Fémis en scénario en 2014. Elle réalise trois courts métrages dont Cadavre exquis et Les Oiseaux-tonnerre, sélectionnés et primés dans de nombreux festivals, entre autres à la Cinéfondation et à Premiers Plans en 2015, où elle présente la même année en lecture de scénario L’Île jaune, qui remporte le prix du public. Le film, co-réalisé avec Paul Guilhaume, est sélectionné en compétition l’année suivante à Premiers Plans et obtient le prix du Jury. Son premier long métrage Ava, avec Noé Abita et Laure Calamy, est présenté à la Semaine de la Critique en 2017 et remporte le prix SACD. Le scénario du film avait été lu à Premiers Plans l’année précédente. Léa Mysius co-écrit régulièrement avec d’autres réalisateurs dont Arnaud Desplechin pour Les Fantômes d’Ismaël avec Mathieu Amalric et Marion Cotillard et pour son prochain film Roubaix, une lumière avec Roschdy Zem et Léa Seydoux. Elle collabore aussi avec André Téchiné sur le scénario de son nouveau long métrage L’Adieu à la nuit avec Catherine Deneuve et Kacey Mottet-Klein et actuellement sur le scénario du film de Claire Denis. Léa Mysius prépare son deuxième long métrage.
 

©David Balicki

SYLVIE PIALAT • Productrice / Italie
Sylvie Pialat débute au cinéma en travaillant sur le tournage des films Le Destin de Juliette d’Aline Issermann et À nos amours de Maurice Pialat. Elle est ensuite co-scénariste de Police, Van Gogh, Le Garçu qu’elle produit aussi. Elle a également signé l’adaptation de Sous le soleil de Satan de Maurice Pialat d’après le roman de Bernanos, Palme d’or en 1987. Elle crée sa maison de production Les Films du Worso en 2003 et révèle une nouvelle génération de réalisateurs comme Julie Gavras avec La Faute à Fidel !, Sébastien Betbeder avec Nuage et Nicolas Boukhrief avec Cortex. Elle compte à son actif une trentaine de longs métrages, une vingtaine de courts métrages, quelques fictions et documentaires. Elle multiplie les collaborations avec notamment Guillaume Nicloux pour La Religieuse, Valley of Love, Les Confins dumonde, Joachim Lafosse avec Á perdre la raison, Les Chevaliers blancs ou récemment Continuer, Alain Guiraudie avec Le Roi de l’évasion, L’Inconnu du lac et Rester vertical. Elle reçoit pour ce film le prix Daniel Toscan du Plantier en 2014 puis remporte à nouveau ce prix l’année suivante pour Timbuktu d’Abderrahmane Sissako, César du meilleur film. En 2017, elle produit entre autres Les Gardiennes de Xavier Beauvois, Le Semeur, premier film de Marine Francen et La Prière de Cédric Kahn avec qui elle renouvelle la collaboration pour son prochain long métrage dont la sortie est prévue cette année ainsi que le nouveau film de Corneliu Porumboiu et le premier film d’Aude Léa Rapin, Les Héros ne meurent jamais.
 
AMINE BOUHAFA • Compositeur / France - Tunisie
Amine Bouhafa commence à jouer du piano enfant puis rejoint très tôt le conservatoire national de Tunis. À l'âge de 15 ans, il compose sa première musique de film pour un court métrage : une passion pour le grand écran est née. Quelques années plus tard, il rejoint le conservatoire de Paris afin de continuer ses études d'orchestration, d'harmonie et d'analyse. Fort de cette double culture, il développe dès lors un style très personnel au service de l’image. La qualité de son écriture et l’originalité de son style lui valent d’être choisi par la productrice Sylvie Pialat et le réalisateur Abderrahmane Sissako pour composer la musique de Timbuktu pour lequel il reçoit à seulement vingt-huit ans le César de la meilleure musique originale ainsi que le grand prix France Musique Sacem. La même année, le film Oka de Souleymane Cissé, dont il a composé la musique, est en sélection officielle à Cannes. Deux ans plus tard, il signe la musique de La Belle et la Meute de Kaouther Ben Hania, en compétition à Un Certain Regard. Le film remporte le Prix de la Meilleure Création Sonore. Ses dernières collaborations sont projetées dans les plus grands festivals internationaux : Looking For Oum Kulthum de Shirin Neshat à la Mostra de Venise et Amine de Philippe Faucon avec Emmanuelle Devos à la Quinzaine des Réalisateurs. Avec plus d’une trentaine de projets, sa carrière rayonne également dans le monde arabe, notamment en Égypte, où il signe les musiques de séries télévisées à gros succès, notamment Grand Hôtel, première série arabe diffusée sur Netflix.
 
   
JURY DES COURTS MÉTRAGES
 
@Gerard Cassadó

MICHAEL DUDOK DE WIT • PRÉSIDENT JURY COURTS MÉTRAGES - Réalisateur / Pays-Bas
Né au Pays-Bas, Michael Dudok de Wit suit les cours du West Surrey College of Art and Design au Royaume-Uni et présente son film de fin d'études The Interview au Festival d'Annecy. Après une année dans des studios indépendants à Barcelone, il rentre à Londres et réalise de nombreux spots publicitaires, très remarqués, puis crée une série dont le pilote Tom Sweep, raconte l'histoire d'un petit balayeur de rue découragé par la pollution incessante. Il intègre ensuite le programme « Artistes en résidence » du studio Folimage pour développer son film Le Moine et le Poisson. Nommé aux Oscars, le film fait le tour des festivals et remporte le César du meilleur court métrage d'animation. En 2000, il réalise Père et Fille, l'histoire poétique d'une fille qui attend le retour de son père. Il connaît avec ce film une reconnaissance internationale et obtient entre autres un Oscar, un Bafta et le grand prix au festival d'Annecy. En parallèle, Michael Dudok de Wit illustre des livres pour enfants et enseigne l'animation dans des écoles d'art et des universités en Angleterre et à l'étranger. Il revient en 2006 avec le court métrage The Aroma of Tea dont le dessin est entièrement tracé avec du thé. Contacté et co-produit par les studios Ghibli, Michael Dudok de Wit se consacre pendant plusieurs années à la réalisation du film La Tortue rouge, co-écrit avec Pascale Ferran. Présenté au Festival de Cannes en 2016, il obtient le Prix spécial du Jury Un Certain Regard et une nomination aux César et aux Oscars du long métrage d'animation.
 

©Eric Guillemain
ALICE ISAAZ • Actrice / France
Alice Isaaz suit les Cours Florent et débute en 2008 dans le court métrage Jeannede Jonathan Borgel puis dans le premier long métrage de Ruben Alves La Cage dorée. Elle est ensuite à l’affiche du film La Crème de la crème de Kim Chapiron, Fiston de Pascal Boudieux, Les Yeuxjaunes des crocodiles de Cécile Telerman, pour lequel elle reçoit le Swann d’Or de la révélation féminine à Cabourg puis En mai, fais ce qui te plaît de Christian Carion, Un momentd’égarement de Jean-François Richet, Elle de Paul Verhoeven et Rosalie Blum de Julien Rappeneau. En 2015, elle est dirigée au Théâtre par Isabelle Carré pour la pièce De l’influencedes rayons gamma dans la croissance des margueritespuison la retrouve au cinéma dans La Surface de réparationde Christophe Régin, Espèces menacées de Gilles Bourdos et Mademoiselle de Joncquières d’Emmanuel Mouret aux côtés de Cécile de France et d’Edouard Baer. Cette année, Alice Isaaz sera dans L’État sauvage de David Perrault, Play d’Anthony Marciano et dès le mois prochain dans Le Mystère Henri Pick de Rémi Bezançon avec Fabrice Luchini et Camille Cottin.
 

©Manuel Moutier
SAMUEL THEIS • Réalisateur, scénariste, acteur / France
Né en 1978, Samuel Theis étudie d'abord l'art dramatique à l’École Nationale Supérieure des Arts et Techniques du Théâtre à Lyon. Il intègre ensuite l'atelier scénario de La Fémis. En 2008, il collabore avec Marie Amachoukeli et Claire Burger sur le court métrage Forbach, dans lequel il joue son propre rôle auprès des véritables membres de sa famille. Présenté à Premiers Plans, le film remporte le deuxième prix de la Cinéfondation à Cannes et le grand prix à Clermont-Ferrand. En 2011, il met en scène la pièce de Jean-Luc Lagarce Juste la fin du monde qui obtient les prix Théâtre 13 et SACD. Deux ans après, il réalise à nouveau avec Marie Amachoukeli et Claire Burger le film Party Girl, qui s’inspire librement de la vie de sa mère. Le film fait l’ouverture d’Un Certain Regard et obtient notamment La Caméra d’Or et une nomination aux César du meilleur premier film. Le projet était aux Ateliers d’Angers un an auparavant. Samuel Theis est également acteur (La Princesse de Montpensier, Nos Futurs). En 2018, on a pu le voir dans la série Dix pour cent et la mini-série Fiertés de Philippe Faucon. Samuel Theis prépare son deuxième long métrage Petite nature, dont le tournage est prévu pour l’été 2019.
 
l>