dates festival

LE JURY OFFICIEL

JURY LONGS MÉTRAGES

 

©Le Grand jeu - Bac Films
MELVIL POUPAUD • PRÉSIDENT
Réalisateur, comédien, musicien, écrivain / France


Melvil Poupaud rencontre enfant Raoul Ruiz qui lui donne son premier rôle dans La Ville des pirates. Il le retrouve ensuite pour plusieurs films dont L’Île au trésor, Combat d’amour en songe, Généalogies d’un crime et Mystères de Lisbonne. En 1990, il est nommé au César du meilleur espoir masculin avec La Fille de 15 ans de Jacques Doillon puis en 1994 avec Les Gens normaux n’ont rien d’exceptionnel de Laurence Ferreira Barbosa. Il tient le rôle principal dans Conte d’été d’Éric Rohmer puis enchaîne avec Le Journal d’un séducteur de Danielle Dubroux, Le Ciel est à nous et Les Kidnappeurs de Graham Guit, Shimkent Hotel de Charles de Meaux, Les Sentiments de Noémie Lvovsky et Le Divorce de James Ivory.
En parallèle du cinéma, il crée, avec son frère Yarol Poupaud et Hopi Lebel, le groupe Mud en 1995 puis sort l’album solo Un simple appareil. Quelques années plus tard, un nouveau groupe voit le jour avec ses frères Yarol et César, Black Minou. En 2005, il joue dans Le Temps qui reste de François Ozon avec lequel il tourne ensuite Le Refuge, Grâce à Dieu (nomination au César du meilleur second rôle) et plus récemment Été 85.
En 2011, il publie Melvil Poupaud, quel est Mon noM ? aux éditions Stock et en 2017, Voyage à Film City, aux éditions Fayard. Melvil Poupaud donne une dimension internationale à sa carrière en tournant avec Zoe R.Cassavetes dans Broken English, Danielle Arbid dans Un homme perdu, Xavier Dolan dans Lawrence Anyways, Kamen Kalev dans Tête baissée, Angelina Jolie dans Vue sur mer, puis continue de jouer en France pour Arnaud Desplechin dans Un conte de Noël, Jacques Richard dans L’Orpheline avec en plus un bras en moins, Gilles Marchand dans L’Autre Monde, Lucie Borleteau dans Fidelio, l’odyssée d’Alice, Philippe Ramos dans Fou d’amour, Nicolas Pariser dans Le Grand Jeu, Justine Triet dans Victoria (nomination au César du meilleur second rôle), Charles de Meaux dans Le Portrait interdit, Sophie Fillières dans La Belle et la Belle et Eva Ionesco dans Une jeunesse dorée. Il réalise de nombreux courts métrages dont Boulevard Mac Donald, présenté à Premiers Plans en 1995 puis un long métrage Melvil en 2006.
On le retrouve cette année dans la saison 2 d’OVNI(s) d’Antony Cordier et le nouveau film de Carine Tardieu Les Jeunes Amants avec Fanny Ardant.



FANNY BURDINO • Scénariste / France

Diplômée de Sciences Po, d’un DEA d’histoire culturelle, d’un DESS de projets culturels, Fanny Burdino a intégré l’atelier scénario de La Fémis en 2006. Aujourd’hui scénariste pour le cinéma, elle a co-écrit, entre autres, L’Économie du couple (sélectionné à la Quinzaine des Réalisateurs en 2016) et Continuer de Joachim Lafosse, La Prière (Ours d’argent du meilleur acteur à la Berlinale en 2018) et Fête de famille de Cédric Kahn, Arthur Rambo de Laurent Cantet, avec Samuel Doux, dont elle a co-écrit le premier long métrage, Dune Dreams. Elle vient de terminer la co-écriture d’Anti-Squat de Nicolas Silhol et a collaboré au scénario de Goutte d’or, le prochain film de Clément Cogitore. Elle a également enseigné l’écriture du scénario à l’université, où elle a soutenu sa thèse de Doctorat en 2017 sur le visible et l’invisible dans l’œuvre d’Ingmar Bergman.

 
 

© Viviana Morizet

MANELE LABIDI • Réalisatrice, scénariste / France - Tunisie

Avant de devenir cinéaste, Manele Labidi a passé quelques années dans la salle des marchés d’une banque anglo-saxonne. Elle s’exerce à l’écriture théâtrale et radiophonique avant de réaliser son premier court métrage, Une chambre à moi, variation comique autour de l’œuvre de Virginia Woolf, produit par Jean-Christophe Reymond. Elle initie son premier long métrage dans le cadre de l’atelier scénario de La Fémis. En février 2020 sort Un divan à Tunis, avec Golshifteh Farahani, son premier long métrage également produit par Jean-Christophe Reymond, distribué dans plus de 40 pays, nommé pour le César du meilleur premier film et récompensé par le Prix du public aux Giornate degli Autori de la Mostra de Venise. Elle est aujourd’hui en préparation de son deuxième long métrage.

 
© Ilia Papadopoulou
DAPHNÉ PATAKIA • Actrice / Belgique - Grèce

Née à Bruxelles, Daphné Patakia grandit en Belgique avant de se rendre à Athènes pour y étudier la comédie. Elle ressort diplômée du Théâtre national de Grèce en 2013 et fait ses premiers pas en tant qu’actrice dans plusieurs films dont L’Éveil du printemps de Constantínos Giánnaris. Elle est récompensée pour ce rôle d’un Shooting Stars lors de la Berlinale 2016. L’année suivante, elle tient le rôle principal dans le film de Tony Gatlif, Djam, présenté en Compétition au Festival de Cannes.
En 2018, elle tourne pour Yórgos Lánthimos dans le court métrage Nimic avec Matt Dillon puis l’année suivante pour le petit écran dans l’adaptation du roman de Tanguy Viel, Paris-Brest avec Antony Bajon. Un an plus tard, elle joue dans Meltem de Basile Doganis puis s’essaye au format série avec OVNI(s) diffusé sur Canal+ avec Melvil Poupaud.
En 2021, Daphné Patakia est à nouveau en compétition au Festival de Cannes avec Benedetta de Paul Verhoeven aux côtés de Virginie Efira et de Lambert Wilson.
On la retrouvera cette année dans la saison 2 d’OVNI(s) d’Antony Cordier puis au cinéma dans le nouveau film de Léa Mysius, Les Cinq Diables avec Adèle Exarchopoulos et dans Tout le monde m’appelle Mike de Guillaume Bonnier.

   

ANTOINE BARRAUD • Réalisateur, producteur, scénariste / France

Antoine Barraud réalise son premier court métrage Monstre, en 2004, suivi en 2005 par Déluge et Monstre, numéro deux en 2007, tous présentés dans les festivals français et internationaux dont Premiers Plans. Suivent plusieurs portraits expérimentaux de cinéastes comme Kenneth Anger, Shuji Terayama et Koji Wakamatsu. Il co-réalise le court métrage Son of a Gun en 2011 avec Claire Doyon, et co-produit, en parallèle, le moyen métrage Madam Butterfly de Tsai Ming Liang, présenté dans le monde entier. En 2012, il produit le dernier film de Stephen Dwoskin, Age is…, et réalise son premier long métrage, Les Gouffres avec Nathalie Boutefeu et Mathieu Amalric, présenté à Premiers Plans en 2013 et produit par Les Films du Bélier. Ces deux films sont présentés en première mondiale au festival de Locarno en 2012. Il réalise en 2015, son deuxième long métrage, Le Dos Rouge avec Bertrand Bonello, Pascal Greggory et Jeanne Balibar (présenté à la Berlinale en 2015) et produit, avec sa société House on Fire, L’Ornithologue, du réalisateur portugais João Pedro Rodrigues (Prix de la mise en scène Locarno 2016) suivi de Cassandro, the Exotico ! de Marie Losier (Acid 2018) en collaboration avec Tamara Films. Il est également scénariste pour Hélier Cisterne (De nos frères blessés, présenté à Premiers Plans cette année), Manu Laskar (Le Médium), Marie Losier (Sugar Bomb). Présenté en première mondiale à Venise-Giornate degli autori, son troisième long métrage, Madeleine Collins avec Virginie Efira est sorti en décembre dernier.


   

JURY COURTS MÉTRAGES

 

@Maxime Chanet

CHLOÉ MAZLO • PRÉSIDENTE
Réalisatrice / France, Liban


Chloé Mazlo est une cinéaste franco-libanaise. Après des études de graphisme à l’école supérieure des arts décoratifs de Strasbourg, elle se spécialise dans la réalisation de films d’animation, au croisement de différentes techniques. Qu’ils empruntent le territoire de l’autobiographie (L’Amour m’anime, Deyrouth, Les Petits Cailloux), de l’adaptation littéraire (Conte de fées à l’usage des moyennes personnes d’après Boris Vian) ou de son histoire familiale (Diamenteurs), ses films se distinguent par leur langage pictural fortement allégorique. Entre crise des idéaux et espoirs déçus, ils décrivent à des degrés divers les tribulations de personnages aux prises avec l’expérience du désenchantement. Ils sont autant de prétextes pour passer en revue avec tendresse et autodérision les mythes du grand amour, de la famille idéale, du bonheur absolu ou d’une identité parfaite. Ses courts-métrages ont été sélectionnés dans de nombreux festivals français et internationaux et primés à plusieurs reprises. Deyrouth a été présenté au Festival Premiers Plans en 2011. Son troisième court métrage, Les Petits Cailloux, remporte le césar 2015 du court métrage d’animation. En 2020, elle réalise son premier long-métrage, Sous le ciel d’Alice, avec Alba Rohrwarcher et Wajdi Mouawad, sélectionné à la Semaine de la Critique, à Cannes et sorti en salles en juin 2021. Elle poursuit son travail d’écriture et des arts graphiques en résidence à la Cité internationale des Arts.

 
© Vanessa Filho

AUDREY ISMAËL • Musicienne, auteure, compositrice, scénariste / France

Originaire de la Réunion, Audrey Ismaël puise, dans les polyrythmies que lui a transmises son île, une partie de son inspiration et se livre à la composition de mélodies furieusement intimes, maniant aussi bien l’organique que l’électronique.
En 2011, elle crée le groupe Smoking Smoking avec Vanessa Filho, dont le premier album It’s all about love sort en 2014 chez Universal. Leur collaboration jette les jalons de sa carrière de compositrice à l’image : elle travaille avec Olivier Coursier (AaRON) sur la B.O. du premier long métrage de Vanessa Filho, Gueule d’ange (2018) avec Marion Cotillard, sélectionné à Un Certain Regard.
Cette passion pour la dramaturgie s’est d’ailleurs prolongée et exprimée dans l’écriture de scénario, collaborant avec Julien Colonna, finaliste du prix Sopadin en 2017, sur le film Équinoxes. En 2019, elle gagne le prix de la meilleure musique au Festival de la Rochelle en collaboration avec Bastien Burger pour la troisième saison de la série Les Grands, réalisée par Vianney Lebasque. En 2020, elle a été invitée à créer la bande originale de l’exposition immersive Japon, un autre regard réalisée par Pierre Goismier pour la Grande Halle de la Villette.
Plus récemment, elle compose la musique de la série France Télévisions, Germinal, réalisée par David Hourrègue.
 
© James Weston
MAXIME ROY • Réalisateur, scénariste, acteur / France

Maxime Roy réalise en 2018 son premier court métrage, Beautiful Loser, avec François et Roméo Créton, Romane Bohringer et Youssef Hajdi. Le film est primé à Premiers Plans ainsi qu’aux festivals de Clermont-Ferrand, Alès, Aubagne, Namur, avant d’être nommé aux César. Il réalise la même année le court métrage Sole mio, avec Gall Gaspard & Marie Desgranges puis Des gens bien en 2019 où il joue aux côtés de Clara Ponsot et Anna Galiena. Ses trois courts métrages, tous produits par TS productions, ont été présentés dans de nombreux festivals à travers le monde et diffusés sur ARTE. Les Héroïques est son premier long métrage. Prolongement de Beautiful Loser, il met de nouveau en scène François Créton, entouré cette fois-ci de Richard Bohringer, Ariane Ascaride, Clotilde Courau, Patrick D’Assumçao. Le film a été présenté en sélection officielle à Cannes, dans les séances spéciales en 2021 et est sorti en salles en octobre dernier.

 
   

JURY DIAGONALES

 


ANAÏS VOLPÉ • PRÉSIDENTE
Réalisatrice / France


Anaïs Volpé est une scénariste, réalisatrice et monteuse autodidacte. Après plusieurs années au théâtre en tant que comédienne, elle se forme à la réalisation en travaillant sur plusieurs films, de l’écriture au montage. En 2016, elle écrit, réalise, monte et autoproduit le projet crossmedia Heis (Chroniques), composé d’un long métrage, d’une série et d’une installation artistique. Le projet est exposé dans divers lieux artistiques, sélectionné dans plusieurs festivals internationaux de cinéma dont Premiers Plans en 2017 et primé, entre autres, au Los Angeles Film Festival en 2016, devenant alors éligible aux Independent Spirit Awards. Anaïs Volpé co-réalise ensuite la série documentaire Dans la jungle, avec un petit couteau à beurre… soutenue par le CNC, qui interroge le concept de diplôme et le fonctionnement du système scolaire en France. Son premier long métrage, Entre les vagues, est sélectionné à la Quinzaine des Réalisateurs en 2021 et sort cette année sur les écrans. Le scénario du film a été lu à Premiers Plans en 2020 et reçu le prix du public.

 
   



ESTELLE ROBIN-YOU • Productrice / France

Après de premières années en assistanat de réalisation et production sur des courts et longs métrages de fiction à Dublin puis Paris, Estelle Robin-You a découvert la production de films documentaires en 2005, à Nantes, et ne l’a plus quittée. Un coup de coeur, fait de récits porteurs de sens, d’engagement, de recherche formelle, gardant toujours l’humain au centre. Elle est associée à la société Point du Jour - Les films du Balibari, où elle produit des films d’auteurs et autrices chevronnées ou non, mais toujours tenaces, pour la télévision et le cinéma, en France comme à l’international. Parmi ceux-ci, l’on peut compter récemment Le Dernier Refuge (The Last Shelter) du malien Ousmane Samassékou, coproduit avec ARTE et primé entre autres au Festival International du Film Documentaire de Copenhague (plus de 50 sélections en festival) et Mille feux (A Thousand Fires) de l’anglo-palestinien Saeed Taji Farouky, primé à Locarno (Marco Zucchi Award, Semaine de la Critique). Estelle Robin-You est régulièrement tutrice dans des formations telles que Eurodoc, Produire au Sud Agadir, ou encore Eave Change. Avec son associée Clara Vuillermoz (présente cette année à Premiers Plans avec le film This Train I Ride), elle a remporté le Prix Procirep du Producteur 2O19.
 
© Léa Rener

VIRGIL VERNIER • Réalisateur, comédien / France

Virgil Vernier réalise des films depuis 2001, mais c’est en 2009 qu’il se fait véritablement remarquer avec son film Thermidor, sélectionné à la Quinzaine des Réalisateurs. L’année suivante, il retourne à Cannes pour son film Pandore, cette fois sélectionné à l’Acid. Ce film sera également nominé dans la catégorie meilleur court métrage aux Césars 2012. Son moyen métrage, Orléans, est présenté à Premiers Plans en 2013. Il sort, l’année suivante, son premier long métrage Mercuriales. Ce film sera de nouveau sélectionné au festival de Cannes (Acid 2014). En 2018, Sophia Antipolis fait sa première au festival de Locarno et est présenté au festival de Berlin. En 2021, Sapphire Crystal reçoit le grand prix du Festival Coté court. Il est sélectionné pour le César du meilleur court métrage 2021.

 
l>