du 17 au 26 janvier 2011

LE JURY OFFICIEL

JURY DES LONGS MÉTRAGES
 

© Anthony Fabian
LAMBERT WILSON • PRÉSIDENT - Acteur, metteur en scène / France
Né à Paris,  Lambert Wilson a fait trois ans d'études théâtrales au Drama Centre de Londres. Fred Zinnemann lui confie son premier grand rôle dans Five Days one summer, après l'avoir fait débuter à l'écran dans Julia. Il a été ensuite l'interprète d’Andrzej Zulawski dans La Femme Publique, d’André Téchiné dans Rendez-vous,  de Philippe de Broca dans Chouans, de Peter Greenaway dans Le Ventre de l'Architecte, de Carlos Saura dans El Dorado, de Georges Wilson dans La Vouivre, de Denis Amar dans Hiver 54, pour lequel il obtient le prix Jean Gabin. Il est aussi l’interprète de James Ivory dans Jefferson in Paris, d'Alain Resnais dans On connaît la chanson, Pas sur la bouche, Coeurs, Vous n’avez encore rien vu, de Fabien Oteniente dans Jetset, des Wachowski dans Matrix IIMatrix III, de Valéria Bruni-Tedeschi dans Il est plus facile pour un chameau, de Sophie Fillières dans Gentille,  de Valérie Lemercier dans Palais Royal !, de Vincent Garenq dans Comme les autres, de Xavier Beauvois dans Des hommes et des dieux, de Bertrand Tavernier dans La Princesse de Montpensier, d’Alain Chabat dans Le Marsupilami, de Philippe Le Guay dans Alceste à bicyclette. En Parallèle, Lambert Wilson chante et enregistre plusieurs albums dont Musicals, Nuit américaine et Loin. Il Joue également au théâtre pour Georges Wilson, Jean-Louis Barrault, Antoine Vitez, Bernard Murat… et il met lui même en scène Les Caprices de Marianne d’Alfred de Musset, Bérénice de Racine, Music-hall de Jean-Luc Lagarce et La Fausse suivante de Marivaux. En 2016, Lambert Wilson était à l’affiche des films de Pascal Bonitzer Tout de suite maintenant, de Mohamed Hamidi La Vache, et de Jérome Salle L’Odysée. Actuellement en tournée avec le spectacle “Lambert Wilson chante Montand”, il sera prochainement au cinéma dans les films de Nicolas Silhol Corporate, présenté cette année à Premiers Plans, de Noémie Saglio Telle mère, telle fille, et de Marc Dugain L’Échange des princesses.
 


HÉLÉNA KLOTZ • Réalisatrice, scénariste / France
Héléna Klotz débute au Théâtre avec Bruno Bayen comme assistante à la mise en scène puis créatrice sonore. En 2003, elle réalise le moyen métrage Le Léopard ne se déplace jamais sans ses taches qui obtient plusieurs prix dans les festivals. Elle travaille ensuite sur le site internet des Cahiers du Cinéma et réalise une série de modules vidéo. En 2006, elle réalise le documentaire Les Amants cinéma tout en travaillant au casting des films de Katell Quillévéré, Eva Ionesco, Nicolas Klotz, Laurent Achard. Elle mène des projets personnels de réalisation avec le documentaire commandé par Pascal Rambert, Gennevilliers 07/08, des clips musicaux et l’écriture de ses prochains projets cinéma.  En 2011, Héléna Klotz tourne son premier long métrage L’Âge atomique, avec Niels Schneider, premier volet d’une trilogie sur la jeunesse, diffusé sur Arte et sorti en salles en 2012. Le film présenté dans de nombreux festivals dont Premiers Plans remporte le grand prix du Jury, le prix de la critique internationale au Festival de Berlin et le prix Jean Vigo. En 2014, elle est collaboratrice artistique sur le film de Jacques Audiard Dheepan, Palme d’or à Cannes et réalise la même année le court métrage BTLM*Bethlehem. En 2016, elle réalise un clip pour Philippe Katerine et termine l’écriture de son prochain long métrage.
 


PANOS H. KOUTRAS • Réalisateur, scénariste / Grèce
Né à Athènes, Panos H. Koutras poursuit des études de cinéma à la London Film School puis rejoint Paris pour intégrer La Sorbonne. Multipliant les allers-retours entre Londres et Paris, il réalise plusieurs courts métrages qui voyagent dans les festivals à travers le monde. En 1995, il fonde à Athènes sa propre société de production 100% Synthetic Films et se lance dans l’écriture de son premier long métrage L’Attaque de la moussaka géante. Sorti en France en 2001, le film, très remarqué, est sélectionné dans un grand nombre de festivals dont celui de Londres et de San Francisco. Son deuxième film, Real Life, sélectionné au Festival International du Film de Toronto, est salué par le Prix de l’Association Grecque de la critique au 45e Festival International du Film de Thessalonique. En 2009, sort sur nos écrans son nouveau film, Strella, présenté au Festival du Film de Berlin, dans la section Panorama. Le film remporte plusieurs prix dans des festivals internationaux et quatre prix aux Hellenic Film Academy Awards. Sélectionné à Cannes en 2014, son quatrième film, Xenia, lui vaut plusieurs prix dont celui du meilleur film, meilleur scénario et du meilleur réalisateur aux Hellenic Film Academy Awards.
 

©Ronald Dick
ANAMARIA MARINCA • Actrice / Roumanie-Grande-Bretagne
Née en Roumanie, Anamaria Marinca fait ses débuts en 2004 à la télévision dans la série Sex Traffic, pour lequel elle remporte de nombreux prix d'interprétation dont le BAFTA. Après une apparition dans le film de Francis Ford Coppola L'Homme sans âge, elle est révélée par Cristian Mungiu en 2007 en tenant le rôle principal dans 4 mois, 3 semaines, 2 jours, Palme d'or au Festival de Cannes. Pour ce film, elle obtient le prix d'interprétation de la meilleure actrice au Festival de Stockholm et de Palm Springs. Elle joue ensuite dans les films de Radu Muntean Boogie, présenté à La Quinzaine des réalisateurs, de Sebastián Cordero Europa Report, de Julie Delpy La Comtesse, et de Hans-Christian Schmid La Révélation, tous deux sélectionnés au Festival de Berlin, de Srinath Samarasinghe Un nuage dans un verre d'eau, de David Ayer Fury avec Brad Pitt, de Philippe Le Guay Floride avec Jean Rochefort et Sandrine Kiberlain. Après l'avoir vu à la télévision dans The Last Enemy avec Benedict Cumberbatch, dans Wallander avec Kenneth Branagh et The Missing, elle sera cette année dans Mars, une série diffusée sur la chaîne National Geographic et au cinéma dans les films de Colm McCarthy The Girl with All The Gifts avec Glenn Close, de Ghost In The Shell de Rupert Sanders avec Scarlett Johansson et dans Ulysses : A Dark Odyssey de Federico Alotto.
 

FABRIZIO RONGIONE • Acteur, scénariste, producteur / Belgique
Né à Bruxelles, Fabrizio Rongione débute dans Rosetta de Jean-Pierre et Luc Dardenne, Palme d’Or en 1999. On a pu le voir ensuite dans Zeno, les mots de mon père de Francesca Comencini, Ne fais pas ça de Luc Bondy, Bye Bye Blackbird de Robinson Savary, Le Dernier Gang d’Ariel Zeitoun. En parallèle, il joue régulièrement au théâtre et interprète en 2003 Napoléon dans C’était Bonaparte de Robert Hossein. Il écrit et met en scène également plusieurs spectacles avec Samuel Tilman dont un one man show À Genoux, prix du meilleur one man show 2002, puis il fonde la maison de production Eklektic Productions. En 2006, il co-écrit et joue dans le premier long métrage de Joachim Lafosse Ça rend heureux, grand prix du Jury à Premiers Plans en 2007. Il retrouve régulièrement Jean-Pierre et Luc Dardenne et tourne dans L’Enfant, Le Silence de Lorna, Le Gamin au vélo, La Fille inconnue et Deux jours, une nuit. Il remporte pour ce film le Magritte du meilleur acteur. Plus récemment, il a joué aussi pour Guillaume Nicloux dans La Religieuse, Martin Provost dans Violette, Eugène Green dans La Sapienza et Le Fils de Joseph et à la télévision dans Mafiosa et Un village français. On le retrouvera cette année dans Faut pas lui dire de Solange Cicurel, Une part d’ombre de Samuel Tilman et Diane a les épaules de Fabien Gorgeart.
 
JURY DES COURTS MÉTRAGES
 

© Christophe Brachet Mon Voisin Productions
LAURENT LARIVIÈRE • PRÉSIDENT - Réalisateur, sénariste / France
Laurent Larivière réalise en 1999, son premier court métrage, L’Un dans l’autre. Son film suivant J’ai pris la foudre, obtient entre autres le Grand Prix du 28e Festival du film court de Villeurbanne. Diffusé sur TV5 Monde, le film fait l’objet d’une édition en DVD, à destination de jeunes pris en charge par la Protection judiciaire de la jeunesse. En 2009, il réalise Au bout des branches puis Les Larmes écrit en collaboration avec Olivia Rosenthal, avec qui il présente régulièrement dans le cadre de festivals littéraires ou cinématographiques, des performances comme La Peur ou Les Larmes chantier. Il conçoit par la suite avec Vincent Rafis et Denis Lachaud un spectacle pluridisciplinaire qui mêle théâtre et cinéma, Eldorado dit le policier. Pour ce projet, Laurent Larivière est lauréat de la Villa Médicis Hors-Les-Murs. En 2011, il tourne son cinquième court métrage Les Élus de la terre puis participe avec de nombreux réalisateurs et écrivains au coffret Sacha Lenoir, sur l’adaptation cinématographique de cinq nouvelles. Sélectionné au Festival Court de Pantin en 2014, son film suivant Tous les adultes ne sont pas méchants, est adapté d’une nouvelle d’Olivia Rosenthal. Résident aux Ateliers d’Angers en 2013 avec son projet de premier long métrage Je suis un soldat, écrit avec François Decodts, il le réalise l’année suivante avec Louise Bourgoin et Jean-Hugues Anglade. Le film est présenté dans de nombreux Festivals dont le Festival de Cannes, sélection Un Certain Regard. En 2016, Laurent Larivière est nommé vice-président de la commission d’aide avant réalisation à la production de films de courts métrages au CNC. Il participe à l’écriture du film d’Elsa Amiel, Pearl.
   


ARTA DOBROSHI • Actrice, productrice / Kosovo
Née au Kosovo, Arta Dobroshi suit des études à l'Académie d'art dramatique de Pristina. Elle monte ensuite sur scène, dans cette même ville et à Sarajevo, pour jouer notamment Shakespeare Le Songe d'une nuit d'été, Ismail Kadaré, Le Palais des rêves et Anton Ndreca, Sextet. Outre des courts métrages, elle joue dans des longs métrages albanais, Magic Eyes de Kujtim Çashku , Vera de Artan Minarolli et Ylljet Alicka et The Sadness of Mrs. Snajdrova d'Eno et Piro Milkani. En 2007, elle est choisie par Jean-Pierre et Luc Dardenne pour interpréter le rôle principal du film Le Silence de Lorna. Sélectionné en compétition officielle à Cannes, le film lui vaut une nomination aux European Film Awards. Elle est ensuite aux côtés d'Isabella Rossellini et William Hurt dans le film de Julie Gavras 3 fois 20 ans et de Raphaël Personnaz et Clotilde Hesme dans le film Trois mondes de Catherine Corsini, présenté à Un Certain Regard. Sa performance dans ce film lui vaut le prix de la meilleure actrice au Festival international de femmes de Los Angeles et une nomination au César du meilleur jeune espoir. En 2015, Elle débute sa collaboration avec le réalisateur Daniel Mulloy en jouant dans son court métrage Baby, puisen produisant ses suivants Atiset Home. Ce dernier est présenté dans de nombreux festivals et remporte entre autres le BAFTA du meilleur court métrage. En 2016, Arta Dobroshi apparaît dans le clip de Massive Attack Come Near Me, featuring Ghostpoet.
 

MANAL ISSA • Actrice / France-Liban
Manal Issa est une comédienne franco-libanaise trilingue français, anglais, arabe. Née en France, elle part à l’âge de de trois ans vivre au Liban. Après la guerre de 2006, elle revient en France et suit des études d’ingénieur industriel à l’Istia à Angers où elle est repérée par la réalisatrice Danielle Arbid pour interpréter le rôle principal de son film Peur de rien avec Vincent Lacoste, Paul Hamy et Dominique Blanc. Elle obtient, avec ce film, le prix d’interprétation féminine au Festival des Arcs ainsi qu’un Angela Award au Subtitle Spotlight European Film Festival. Quelques mois après, Bertrand Bonello fait appel à elle pour son film Nocturama avec Finnegan Oldfield, Vincent Rottiers et Adèle Haenel. Sorti en août dernier, le film est présenté dans de nombreux festivals dont Toronto et San Sebastián. Manal Issa se partage entre Paris et le Liban où elle est ingénieure tout en continuant de jouer. Elle vient de tourner dans le film de Nadim Tabet One ofThese Days et sera bientôt dans le premier film de Viken Armenian. Manal Issa a été pré-sélectionnée aux César 2017 dans la catégorie jeune espoir féminin pour le film Peur de rien.
 
l>