du 17 au 26 janvier 2011

LE JURY OFFICIEL

Pour la 30e édition, le Jury, autour de Catherine Deneuve, est composé de sept cinéastes qui ont présenté leurs premiers courts ou longs métrages à Premiers Plans, ces dix dernières années.

JURY DES LONGS MÉTRAGES
 

© Patrick Swirc m o d d s
CATHERINE DENEUVE • PRÉSIDENTE - Actrice / France
Catherine Deneuve connaît une renommée internationale avec Les Parapluies de Cherbourg de Jacques Demy, Palme d'or en 1964. Elle tourne ensuite avec Roman Polanski dans Répulsion, Jean Paul Rappeneau dans La Vie de château, Alain Cavalier dans La Chamade, Luis Buñuel dans Belle de jour et Tristana, François Truffaut dans La Sirène du Mississipi et retrouve Jacques Demy pour Les Demoiselles de Rochefort et Peau d'âne. Dans les années 70, elle continue d'être dirigée par de grands réalisateurs comme Robert Aldrich, Marco Ferreri, Jean-Pierre Melville, Mauro Bolognini, Claude Lelouch, Dino Risi, et à nouveau Jean-Paul Rappeneau pour Le Sauvage. Au début des années 80, Catherine Deneuve connaît un grand succès public et critique avec Le Dernier Métro de François Truffaut puis rencontre André Téchiné avec lequel elle tourne sept films dont Hôtel des Amériques, Le Lieu du crime, Ma saison préférée, Les Voleurs. On la retrouve ensuite dans Les Prédateurs de Tony Scott, Agent trouble de Jean-Pierre Mocky, Drôle d'endroit pour une rencontre de François Dupeyron et Indochine de Régis Wargnier, qui est un immense succès. Elle joue par la suite sous la direction de Manoel de Oliveira, Raúl Ruiz, Leos Carax, Philippe Garrel, Benoît Jacquot et Nicole Garcia dans Place Vendôme. À partir des années 2000, elle rencontre une nouvelle génération de réalisateurs parmi lesquels Lars Von Trier pour Dancer in the Dark, François Ozon pour Huit femmes et Potiche, Arnaud Desplechin pour Rois et Reine et Conte de Noël, Gaël Morel pour Après lui, Valérie Lemercier pour Palais royal !, Christophe Honoré pour Les Biens aimés, Emmanuelle Bercot pour Elle s'en va et La Tête haute, Pierre Salvadori pour Dans la cour et Martin Provost pour Sage-femme. Sa carrière est régulièrement couronnée lors de nombreux festivals et récompenses cinématographiques. Actuellement à l'affiche dans Tout nous sépare de Thierry Klifa, Catherine Deneuve sera cette année dans Le Dernier Vide-grenier de Claire Darling de Julie Bertuccelli.

©Johan Bouche Pillon

CLÉMENT COGITORE • Réalisateur, scénariste, plasticien / France
Après des études à l'Ecole Supérieure des Arts Décoratifs de Strasbourg et au Fresnoy-Studio National des Arts Contemporains, Clément Cogitore développe une pratique artistique à mi-chemin entre cinéma et art contemporain. Mêlant films, vidéos, installations et photographies, son travail questionne les modalités de cohabitations des hommes avec leurs images. Son premier court métrage Chroniques, réalisé en 2006, est présenté à Premiers Plans. Suivront en 2007 Visités et en 2011 Un archipel, Bielutine, et Parmi nous, sélectionné dans la section Plans suivants de Premiers Plans. Son travail a également été projeté et exposé dans de nombreux musées et centre d’arts comme le Palais de Tokyo, le Centre Georges Pompidou, le Museum of Fine Arts de Boston et le MoMA de New-York. Clément Cogitore est récompensé en 2011 par le Grand prix du Salon de Montrouge, puis nommé pour l’année 2012 pensionnaire de l’Académie de France à Rome-Villa Médicis. En 2013, il participe aux Ateliers Jeanne Moreau d’Angers avec son projet de premier long métrage Ni le ciel, ni la terre. Récompensé par le Prix de la Fondation Gan au Festival de Cannes, le film est nommé aux César du meilleur premier film. La même année il reçoit le Prix le BAL pour la jeune création puis le Prix Science Po pour l’art contemporain et le 18° Prix de la Fondation d’Entreprise Ricard pour l’art contemporain. En parallèle de son installation Braguino ou la communauté impossible, Clément Cogitore sort en salles en 2017 son documentaire Braguino, récompensé au festival de San Sebastián ainsi qu’au FID Marseille.
 


TIZZA COVI • Réalisatrice, scénariste, productrice / Italie
Née en Italie, Tizza Covi étudie la photographie à Vienne puis travaille comme photographe indépendante à Rome. En 2002, elle fonde avec Rainer Frimmel leur société de production de films Vento Film. Ils réalisent ensemble le documentaire Das ist alles en 2001 puis Babooska en 2005. Primé au festival de Berlin, ce documentaire raconte le quotidien des nomades modernes en Italie. Leur premier long métrage de fiction, La pivellina, réalisé en 2010, est présenté dans de nombreux festivals et remporte entre autres le grand prix du Jury et le prix d’interprétation féminine à Premiers Plans et le label Europa Cinemas au Festival de Cannes. Le film représente l’Autriche aux Oscars du meilleur film étranger. En 2012, ils poursuivent leur écriture entre documentaire, improvisation et fiction avec leur long métrage suivant L’Éclat du jour. Présenté à Premiers Plans et au festival de Locarno, le film obtient le Léopard d’Argent du Meilleur Acteur. Leur documentaire suivant, The Photographer in Front of the Camera, est un portrait du photographe autrichien Erich Lessing. Pour leur troisième long métrage de fiction Mister Universo, Tizza Covi et Rainer Frimmel plongent de nouveau dans l’univers du cirque itinérant en suivant un jeune dompteur de fauves. Sorti en salles en avril 2017, le film reçoit une mention spéciale du jury et le label Europa Cinemas au Festival de Locarno.
 

©Gil Lesage
VALÉRIE DONZELLI • Réalisatrice, scénariste, productrice, actrice / France
Valérie Donzelli tient le premier rôle du film Martha…Martha de Sandrine Veysset, pour lequel elle reçoit le prix Michel Simon en 2002. Elle continue son métier d’actrice avec Anne Fontaine, Gilles Marchand, Benoît Jacquot, Alain Guiraudie, Guillaume Nicloux et Agnès Varda. En 2007, son interprétation dans 7 ans de Jean-Pascal Hattu est récompensée dans plusieurs festivals. Après la réalisation de ses courts métrages, Demoiselle, Il fait beau dans la plus belle ville du mondeet Madeleine et le facteur, elle tourne son premier long métrage, La Reine des pommes, co-scénarisé avec Jérémie Elkaïm qui collabore sur tous ses films suivants. Le film obtient le Prix du Public à Premiers Plans en 2010. Présenté en ouverture de La Semaine de la Critique, son deuxième long métrage, La Guerre est déclarée connaît un beau succès public et obtient de nombreux prix dans les festivals ainsi que quatre nominations aux César. Pour son film suivant, Main dans la main, sorti en 2012, elle met en scène Valérie Lemercier et Jérémie Elkaïm qu’elle dirige ensuite aux côtés d’Anaïs Demoustier dans Marguerite et Julien. Le film est présenté en sélection officielle au Festival de Cannes en 2015. Elle réalise pour Arte Que d’amour ! d’après l’œuvre de Marivaux Le Jeu de l’amour et du hasard et co-produit les films Dans la forêt de Gilles Marchand et Crache cœur de Julia Kowalski, primé à Premiers Plans en 2016. Valérie Donzelli continue par ailleurs de jouer pour d’autres réalisateurs comme Lionel Baier dans Les Grandes Ondes, Bertrand Bonello dans Saint Laurent et Joachim Lafosse dans Les Chevaliers blancs.
 

GUILLAUME SENEZ • Réalisateur, scénariste / Belgique
Après son film de fin d'études de l'INRACI en 2001, Guillaume Senez réalise plusieurs courts métrages. En 2006, La Quadrature du cercle suit un adolescent de 15 ans qui va mettre fin à ses jours, en 2009, Dans nos veines montre un jeune homme de 17 ans, violenté par son père, qui va devenir lui-même papa et en 2012, U.H.T met en scène un couple d’agriculteurs confronté aux difficultés du métier. Tous ses courts métrages sont présentés dans de nombreux festivals et récompensés par divers prix et nominations aux Magritte et aux Lutins du court métrage. En 2011, Guillaume Senez participe aux Ateliers Jeanne Moreau d’Angers avec son projet de premier long métrage Keeper. Le film, avec Kacey Mottet Klein et Galatéa Bellugi, explore à nouveau le monde de l’adolescence à travers un jeune couple qui va faire face à sa parentalité précoce. Présenté dans de nombreux festivals internationaux comme Locarno, Toronto, Rotterdam, le film obtient le grand du prix du jury à Premiers Plans. Keeper obtient aussi le label Europa Cinemas et gagne le Magritte du meilleur premier film et du meilleure second rôle féminin pour Catherine Salée. Guillaume Senez vient de finir le tournage de son deuxième long métrage Nos batailles avec Romain Duris et Laetitia Dosch.
 
   
JURY DES COURTS MÉTRAGES
 


KARIM MOUSSAOUI • PRÉSIDENT - Réalisateur, scénariste / Algérie
Né en Algérie, Karim Moussaoui est membre fondateur de l’association culturelle de promotion Chrysalide, crée en 2000. Il a également assuré la programmation cinéma à l’Institut français d’Algérie à Alger pendant plusieurs années. Son premier court métrage, Petit déjeuner, qu’il auto-produit en 2003, est une adaptation libre d’un poème de Jacques Prévert.  Pour son film suivant, Ce qu’on doit faire, en 2006, il choisit d’illustrer une nouvelle de Charles Bukowski. En 2008, il est assistant réalisateur de Tariq Téguia pour le film Inland puis acteur dans Délice Paloma de Nadir Moknèche. Il écrit en 2011, son scénario de long métrage En attendant les hirondelles, sélectionné à l’atelier d’écriture Méditalents. Il y rencontre Virginie Legeay avec qui il travaille sur l’écriture de son moyen métrage Les Jours d’avant. Présenté dans plusieurs festivals internationaux comme Locarno, Namur et Clermont-Ferrand, le film obtient de nombreux prix dont le grand prix du Jury à Angers. Il est aussi nominé aux César en 2015. Lauréat de la Fondation Gan pour le cinéma, Karim Moussaoui développe son premier long métrage En attendant les hirondelles, dans le cadre de la résidence Cinéfondation et des Ateliers d’Angers. Le film, sorti en salles en novembre dernier, est sélectionné dans la section Un Certain Regard au dernier Festival de Cannes.
 


CÉLINE DEVAUX • Réalisatrice, scénariste / France
Céline Devaux écrit et réalise dans le cadre de l’École Nationale Supérieure des Arts Décoratifs de Paris son premier court métrage Vie et mort de l’illustre Grigori Efimovitch Raspoutine. Présenté dans de nombreux festivals, le film remporte le grand prix du Jury à Premiers Plans en 2013. Elle réalise ensuite, L’Onde nue, à l’occasion des cinquante ans de la Maison de la Radio. En 2015, l’Abbaye de Fontevraud lui propose une exposition personnelle Un doux orage à travers des dessins à l’acrylique. La même année, elle réalise son deuxième court métrage Le Repas dominical qui connaît un beau succès dans de nombreux festivals internationaux comme Cannes, Clermont-Ferrand, Lisbonne, Tampere, Chicago et Milan. Le film, dans lequel Vincent Macaigne prête sa voix, est sélectionné au Festival Premiers Plans en 2016. Il remporte le César du meilleur court métrage d’animation, le prix du meilleur film d’animation francophone SACD et le prix spécial du jury au festival de Clermont-Ferrand en 2016. Nommé aux European Film Awards en décembre dernier, son nouveau film Gros chagrin avec Swann Arlaud et Victoire du Bois remporte le prix du meilleur court métrage au festival de Venise.
 
FYZAL BOULIFA • Réalisateur, scénariste / Royaume-Uni
Britannique d’origine marocaine, Fyzal Boulifa écrit et réalise en 2006, avec l’aide de l’UK Film Council, son premier court métrage, Whore qui raconte l’histoire de deux adolescents attirés l’un par l’autre. Présenté dans de nombreux festivals, le film remporte le grand prix du jury à Premiers Plans. Suivront les courts métrages Coming Back en 2009 et Burn My Body en 2010 qui suit une adolescente qui fait le choix radical d’enlever son foulard et s’expose aux violentes conséquences de son geste. Son film suivant, The Curse, réalisé en 2012, relate l’histoire d’une jeune fille qui décide de s’aventurer loin de son village pour retrouver son amoureux. Le film est sélectionné au festival de Clermont-Ferrand et obtient le prix Illy à la Quinzaine des Réalisateurs et une nomination aux BAFTA. En 2015, Fyzal Boulifa réalise son cinquième court métrage Rate Me. Le film, divisé en chapitre, est un portrait d’une escort girl adolescente. Présenté dans de nombreux festivals internationaux comme Toronto et Sundance, Fyzal Boulifa remporte à nouveau le prix Illy à la Quinzaine des réalisateurs. Il prépare actuellement son premier long métrage, dont le tournage est prévu cette année en Angleterre.
 
l>