date

PROGRAMME

CONFÉRENCES

Illustrées de nombreux extraits de films
Entrée libre sur inscription




4 mois 3 semaines 2 jours de Cristian Mungiu
 

SAMEDI 25 août | 14h30-17h | Hôtel Lancreau

  ORAGES ET DÉSESPOIRS A fost sau n-a fost ? Y a-t-il ou n’y a-t-il pas de Nouvelle Vague du Cinéma Roumain ?
par Isabelle Danel, journaliste

Au début des années 2000, venus de Roumanie, des réalisateurs trentenaires en colère racontent le monde de leurs vingt ans, avant ou après la «révolution» et la chute de Ceausescu. Les films de Cristi Puiu, Corneliu Porumboiu, Cristian Mungiu et quelques autres, raflent tous les prix dans les grands Festivals, attirent l’attention et lancent l’idée qu’une Nouvelle Vague est née. Moins qu’un courant -ils se connaissent tous mais ne partagent pas de programme, de charte-, ils sont des « réalisateurs désespérés » selon le mot de Puiu. Ils ont en commun un passé douloureux et un présent compliqué. Et l'urgente envie de faire des films, amples, puissants... Envie contagieuse. Puisqu’aujourd’hui encore le cinéma roumain a des choses à nous dire... 

A l'occasion de Saison culturelle franco-roumaine en 2019, la 31e édition du Festival Premiers Plans mettra le cinéma roumain à l'honneur.

Exemples de films dont les extraits seront présentés : Le Matos et La Tune et/ou La Mort de Dante Lazarescu et/ou Sierranevada de Cristi Puiu, Boogie et/ou L'Étage du dessous de Radu Muntean, 12h08 à l'Est de Bucarest et/ou Policier, adjectif de Corneliu Porumboiu, 4 mois, 3 semaines, 2 jours et/ou Baccalauréat de Cristian Mungiu, Mère et Fils de Calin Peter Netzer, Illégitime de Adrian Sitaru, Pororoca de Constantin Popescu




Monte là-dessus de C. Newmeyer et Sam Taylor
 

lundi 27 août | 14h30-17h | Hôtel Lancreau

  FILMER LE TEMPS ?
par Louis Mathieu, enseignant de cinéma et président de Cinéma Parlant à Angers

Filmer le temps ? Cette proposition peut paraître mission impossible !
Pourtant le cinéma, art de l'image, est aussi un art du temps : il peut explorer le temps passé ou le temps futur, nous plonger ainsi dans une toute autre époque que la nôtre. Tout en racontant une histoire, il peut faire naître des attentes, procéder à des retours en arrière, ralentir ou accélérer le rythme, nous faire ressentir alors dans un présent recomposé toutes les palpitations de la vie. Enfin, l'écoulement du temps peut devenir le sujet même d'un film, nous procurant cette expérience sensorielle de la succession des instants, comme l'avancée de l'aiguille d'une horloge...

Une rétrospective sera consacrée à ce thème lors du Festival Premiers Plans 2019.

Exemples de films dont les extraits seront présentés : Monte là-dessus de Fred C. Newmeyer et Sam Taylor (1923), Metropolis de Fritz Lang (1927), La Jetée de Chris Marker (1962), La Clepsydre de Wojciech Has (1973), Un jour sans fin de Harold Ramis (1993), Hijacking de Tobias Lindholm (2012).




Jeune femme de Léonor Serraille
 

MARDI 28 août | 14h30-17h | Joker's Pub

  Composer pour le cinéma
par Julie Roué, compositrice
en présence de la réalisatrice et chanteuse Angèle Chiodo

Venue à la musique de film par la voie des métiers du son, Julie Roué parlera de son expérience dans des univers sonores variés, de l'électro minimale au folklore bulgare revisité, en passant par la chanson pour Jeune Femme de Léonor Serraille ou la musique bruitiste pour Peste dansante d'Angèle Chiodo.