date

RÉSIDENTS

La 16e édition des Ateliers d’Angers accueille 7 jeunes réalisateurs qui viendront à Angers développer leur projet de premier long métrage de fiction.

Rencontrez-les lors de la projection de leurs courts métrages lundi 24 août après-midi. plus d'infos

 
  JANLOUP BERNARD FRANCE
Janloup Bernard est diplômé d’un master d’anthropologie sociale à l’université Lumière-Lyon 2. En 2015, il entre dans le département réalisation de La Fémis où il réalise plusieurs courts métrages dont La Vie active, sélectionné cette année à Premiers Plans et Loin du Sud, sélectionnés dans différents festivals. Il prépare actuellement un nouveau court métrage, Bahut, avec lequel il est lauréat du War on Screen talent lab, et écrit son premier long métrage, Sud, pour lequel il a eu l’aide à l’écriture du CNC.

PROJET : SUD
SYNOPSIS : À la frontière basque entre la France et l’Espagne. Depuis la mort de sa mère, Gilles vit avec son père, gardien de la paix, et passe son temps libre à dealer avec son ami GrandClaude. Il rencontre alors Laurène, jeune fille de bonne famille qui s’apprête à quitter la région pour ses études, et lui offre, pour la première fois, une perspective d’avenir. Alors que la marchandise vendue par GrandClaude commence à attirer la lumière des autorités sur leur trafic, Gilles va bientôt devoir choisir à qui il veut rester fidèle.
 
  LISA DIAZ FRANCE
Réalisatrice de courts métrages de fiction et de documentaires, les films de Lisa Diaz ont été sélectionnés et récompensés dans plusieurs festivals français et internationaux (Uppsala, Brest, Grenoble, Doclisboa...). Son moyen métrage, Ce qu’il reste à finir, a été programmé à Premiers Plans en 2012. Elle a participé à de nombreuses résidences parmi lesquelles le Groupe Ouest (sélection annuelle en 2008), La Fémis, l’école du doc de Lussas, le Boostcamp… Elle mène également des ateliers d’éducation artistique (dont un atelier de cinéma féministe « Paroles de filles » avec Passeurs d’images). En 2020, elle achève deux nouveaux films, un moyen métrage, Eva voudrait (prix du public au festival Côté Court de Pantin) et un documentaire, Avignon, un jour sans fin. Son premier long métrage de fiction, Zone libre, produit par À perte de vue, vient d’obtenir l’avance sur recettes.

PROJET : ZONE LIBRE
SYNOPSIS : C’est l’été 82. Garance a onze ans. Elle vit dans un hameau reculé des Cévennes où ses parents tentent de mener une vie alternative. Elle arpente son vaste territoire en compagnie d’une bande d’enfants échevelés. Avec son imagination débordante, elle orchestre pour eux toute sorte de jeux politiques : nationalisation des jouets, radio-pirate, etc. Voilà que deux activistes italiens braquent une banque dans les environs. Cela tourne mal, mais l’un d’eux réussit à prendre la fuite. Toute la police est à ses trousses. Cet évènement attise les querelles politiques entre les parents, Simon et Marie. Celle-ci semble en effet se désespérer que leurs espoirs de changement radical du monde s’amenuisent peu à peu. Garance va découvrir que le fugitif italien se terre dans une grange non loin de chez eux… Lui venir en aide ne serait-ce pas une manière de continuer la lutte révolutionnaire ? De devenir elle-même une apprentie activiste ?
 
  LUCAS GLOPPE FRANCE
Après une formation artistique à Penninghen et à la Central Saint Martins, Lucas Gloppe réalise des clips vidéos et des films publicitaires. En 2018, son deuxième court métrage, L’Émeute qui vient, est sélectionné aux festivals Off-Courts et aux Rencontres du court. En 2020 il prépare Faire feu, premier long métrage initié au sein de l’Atelier Scénario Fémis et produit par CHAZ productions. Le scénario est soutenu par l’Aide à la réécriture du CNC. En parallèle, il poursuit le développement de Transition, une mini-série (6x52) bénéficiaire des Fonds d’Aide à l’Innovation et produite par Mediawan.

PROJET : FAIRE FEU
SYNOPSIS : Depuis son adolescence, Ludo se dévoue corps et âme au militantisme. En pleine action politique, blessé au visage et abandonné par les siens, Ludo est secouru par une jeune femme dans la foule, Lisa. Après deux mois de prison, celui à qui l’on a fait porter la responsabilité de « dérives violentes au sein de l’ultra-gauche », se met en tête de la retrouver. Mais alors que la clandestinité dont il voudrait s’éloigner le rattrape, Ludo apprend que la maladie affaiblissant Lisa depuis l’été est un cancer. Une course contre la montre démarre pour lui transmettre l’élan vital qu’elle lui a insufflé à leur rencontre.
 
  AKIHIRO HATA FRANCE
Né au Japon en 1984, Akihiro Hata étudie le cinéma à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne avant d’intégrer le département réalisation de La Fémis dont il sort diplômé en 2010. Il a depuis réalisé deux moyens métrages, Les Invisibles (2015) et À la chasse (2016), tous deux présentés, entre autres, au Festival du Court Métrage de Clermont-Ferrand, et un documentaire Corps solitaire (2018). Il développe actuellement son premier long métrage, Grand Ciel, co-écrit avec Jérémie Dubois et produit par Good Fortune Films.

PROJET : GRAND CIEL
SYNOPSIS : Vincent travaille de nuit sur le chantier de Grand Ciel, une cité futuriste et providentielle. La cadence est infernale et les conditions difficiles mais Vincent s’accroche à la perspective d’un avenir meilleur avec sa compagne Lilia et son beau-fils Thomas. Quand deux des leurs disparaissent dans des conditions mystérieuses, Vincent et ses collègues commencent par suspecter leur chef d’équipe de dissimuler des accidents mais très vite doivent faire face à une vérité bien plus irrationnelle.
 
  DANIA REYMOND-BOUGHENOU ALGÉRIE
Dania Reymond-Boughenou est une cinéaste franco-algérienne née à Alger en 1982. Sa famille quitte le pays en 1994 pendant la décennie noire pour s’installer à Marseille. Elle y entame des études à l’école des Beaux-arts en cinéma puis intègre le Fresnoy - Studio national des arts contemporains où elle reçoit le prix Studio Collector pour son film Jeanne. Son moyen métrage, Le Jardin d’essai est sélectionné et primé dans plusieurs festivals dont Premiers Plans en 2017. Son premier long métrage de fiction, Les Tempêtes, produit par Les Films de l’autre Cougar sera tourné à Alger. Il est finaliste du Prix du scénario 2020.

PROJET : LES TEMPÊTES
SYNOPSIS : D’étranges tempêtes de poussière jaune s’abattent sur Alger et ses alentours. Samir couvre le phénomène pour son journal. Alors qu’il constate l’apparition d’événements surnaturels, sa compagne Fajar le quitte et Yacine, son neveu médecin, se met à entendre les morts. Face à des tempêtes de plus en plus menaçantes, Samir va devoir dénouer un passé qui le hante.
 
  JEAN-GUILLAUME SONNIER SUISSE
Né en 1988, Jean-Guillaume Sonnier intègre l’ECAL/École Cantonale d’art de Lausanne (département cinéma) en 2007. Il travaille comme régisseur, repéreur, assistant réalisateur, directeur de production, producteur pour des courts et longs métrages de Box productions, Rita productions, Bande à part films et Casa Azul Films. Depuis 2012, il est responsable de la production et de la distribution des films du Bachelor ECAL et du Master ECAL/HEAD. Il réalise en 2011 son film de diplôme, À quoi tu joues, sélectionné et primé dans de nombreux festivals, dont Locarno et en 2014, Petit homme, primé au festival de Locarno et sélectionné dans de nombreux festival, dont Premiers Plans en 2015. En 2019, il réalise Tuffo. Depuis 2016, il travaille à l’écriture de son premier long métrage, Comme des bêtes, produit par Rita Productions.

PROJET : COMME DES BÊTES
SYNOPSIS : Élisée, seize ans, vit un nouvel échec scolaire et pense pouvoir tout miser sur sa carrière d’apprenti toréro. Pourtant, personne ne semble croire en son talent et en son potentiel. Jusqu’au jour où un homme, Elie, décide de prendre en charge Elisée et de le façonner afin qu’il devienne la parfaite réplique d’un ancien toréro au succès fulgurant mais qui disparut très vite.
 
  ESTIBALIZ URRESOLA ESPAGNE
Estibaliz Urresola travaille à l’Association de Producteurs Audiovisuels du Pays Basque puis à la maison de production Bainet, avant de devenir productrice indépendante. Elle écrit et dirige plusieurs projets, dont le long métrage documentaire Voces de papel - Un ensayo sobre el movimiento, présenté au festival de San Sebastián et primé à Barcelone, et Adri, son premier court métrage de fiction, primé dans de nombreaux festivals. Elle a également réalisé les courts métrages documentaires Nor-Nori-Nork Las declinaciones et Izur, ainsi que le court métrage de fiction Polvo somos. Elle travaille actuellement sur son premier long métrage, 20 000 especies de abejas (20 000 espèces d’abeilles), produit par Gariza Produkzioak S.L.

PROJET : 20 000 ESPÈCES D'ABEILLES
SYNOPSIS : Lucía a 6 ans. C’est une petite fille avec un pénis. En pleine séparation de ses parents, elle attend avec impatience l’arrivée de l’été. Pour la famille au complet, ces vacances permettront de se découvrir réellement comme ils sont.