du 17 au 26 janvier 2011

HOMMAGES ET RETROSPECTIVES

Longs métrages


Ascenseur pour l'échafaud


Louis Malle
1958 - France - 1h31
D'après le roman de Noël Calef


Horaires : lundi 28 - 13h45 - Multiplexe - 2 jeudi 31 - 22h00 - Multiplexe - 1
Ancien officier travaillant pour un riche industriel nommé Simon Carala, Julien Tavernier assassine son patron selon un plan établi avec la jeune épouse de celui-ci, Florence. Tout se déroule parfaitement, jusqu'à ce que Julien se retrouve coincé dans l'ascenseur au moment où le portier coupe le courant…
Louis Malle réalise à 25 ans Ascenseur pour l'échafaud, son premier film de fiction. Fondé sur une intrigue policière, le film renferme, sous forme embryonnaire, les thèmes qui s'avéreront chers au cinéaste par la suite : l'hypocrisie bourgeoise, le jazz, le suicide, la passion charnelle ou le refus du jugement moral. « J'étais vraiment tiraillé entre ma prodigieuse admiration pour Bresson et la tentation de faire un film à la Hitchcock. Il y a donc dans Ascenseur pour l'échafaud un balancement de l'un à l'autre. » (Louis Malle). Le film imposa aussi au cinéma le talent de Jeanne Moreau, contribuant à façonner le personnage emblématique qu'elle allait devenir dans les années 1960, et reste encore dans les mémoires pour la formidable performance improvisée de Miles Davis.
GENERIQUE


Interprétation :Jeanne Moreau, Maurice Ronet, Georges Poujouly, Yori Bertin, Jean Wall, Elga Andersen, Sylviane Aisenstein, Micheline Bona, Charles Denner, Hubert Deschamps

Scénario : Roger Nimier, Louis Malle
Image : Henri Decaë
Montage : Léonide Azar
Musique : Miles Davis

Production : Nouvelles Éditions de Films (NEF)

Distribution : Gaumont