du 17 au 26 janvier 2011

RENCONTRES

Enfin bref !

 
Conférences débats organisés par l’Université d’Angers (SFR Confluences et laboratoire CIRPaLL, avec le soutien de la Direction de la Culture et des Initiatives) et la MSH Ange-Guépin, dans le cadre du Festival Premiers Plans.

Du 21 au 23 janvier au Centre de Congrès et au Qu4tre, espace culturel de l'Université - Entrée libre
 
Dans toutes les disciplines artistiques, les formes brèves occupent une place singulière, souvent inconfortable, qu’il s’agisse de leur esthétique spécifique ou de leur économie. Cette situation semble en décalage avec une société où les rythmes s’accélèrent, où le temps long se raréfie, où le tweet se substitue au discours. Pendant un jour et demi, chercheurs, artistes, acteurs de la production, distribution et commercialisation culturelle débattront des enjeux des formes brèves.

Télécharger le programme détaillé


Débat introductif : Les formes brèves en question

Avec Claude-Éric Poiroux, délégué général du festival, Dominique Sagot-Duvauroux, directeur de la SFR Confluences, Université d’Angers, Cécile Meynard, enseignante-chercheure en littérature française, Université d’Angers, François Hourmant, enseignant-chercheur en sciences politiques, Université d’Angers.

Mardi 21 janvier – 18h-19h – Centre de Congrès, salle Atrium 3


Les enjeux esthétiques des formes brèves

Qu’entend-on par forme brève ? Brève par rapport à quelle échelle ? Forme d’apprentissage ou de maturité ? Quelle est la place de ces formes dans l’histoire de la littérature, du cinéma... ? Existe-t-il une esthétique, une grammaire de la fulgurance… ?

Avec Emmanuel Vernadakis, enseignant-chercheur en littératures anglophones, Université d’Angers, Michelle Ryan-Sautour enseignante-chercheure, spécialiste de la nouvelle anglophone, Université d’Angers, Cécile Meynard, enseignante-chercheure, spécialiste en littérature française du XIXe siècle, Université d’Angers, Cécile Benoiton, artiste, membre du collectif Blast, Angers, Pauline Boivineau, enseignante-chercheure, spécialiste en danse, performance, genre et féminisme, Université Catholique de l’Ouest, Angers, Linda Collinge, enseignante-chercheure, spécialiste en littérature anglophone, Université d’Angers, Jérôme Dutel, enseignant-chercheur, spécialiste de littérature générale et comparée, Université de Saint-Etienne, Yvon Houssais, enseignant-chercheur, spécialiste de la nouvelle, Université de Franche-Comté, Gabrielle Reiner, plasticienne diplômée de l’École Nationale Supérieure d’Arts de Paris-Cergy, Karima Thomas, enseignante-chercheure, spécialiste de nouvelles américaines et d’Angela Carter, Université d’Angers.

Mercredi 22 janvier – 9h-12h – Le Qu4tre


L’économie des formes brèves

Comment produire, distribuer, commercialiser les formes brèves ? Sont-elles destinées uniquement à des circuits périphériques tels que des festivals ?

Avec Dominique Sagot-Duvauroux, enseignant-chercheur, spécialiste en économie de l’art, Université d’Angers, Françoise Benhamou, professeure à l’université Paris XIII et à Science Po, Joël Glaziou, éditeur de la revue Harfang, revue de nouvelles, Zoé Hardy, doctorante spécialiste en nouvelles anglaises, Université d'Angers, Florence Keller responsable service diffusion, ventes et acquisitions, Agence du court métrage, Matthias Poulie, administrateur du Quai-CDN, Angers).

Mercredi 22 janvier – 13h30-16h30 – Le Qu4tre


Les enjeux sociétaux et idéologiques des formes brèves

La multiplication des formes brèves est-elle liée à l’évolution de notre société ? Modification du rapport aux oeuvres, Do It Yourself, éphémérité, immédiateté… ? Quelles places occupent les slogans, les tweets, les très courtes vidéos, les résumés dans une société où les temps sont de plus en plus fragmentés ? Quels en sont les risques ?

Avec Vincenzo Cicchelli, enseignant-chercheur, Université Paris Descartes, spécialiste en sociologie de la jeunesse et du cosmopolitisme, Frantz Durupt, journaliste au service web de Libération, rubrique « Le Direct », François Hourmant, enseignant-chercheur, Université d’Angers, spécialiste en sciences politiques, Pierre Leroux, enseignant-chercheur, Université Catholique de l’Ouest, spécialiste en communication politique, Sylvie Octobre, chargée d’études au Ministère de la culture, GEMASS Paris Sorbonne.

Jeudi 23 janvier - 9h-12h – Centre de Congrès, salle Atrium 3