du 17 au 26 janvier 2011

CARTES BLANCHES

Art, identités et résiliences

Une séance proposée par l'association Les Libres Filmeurs

Cette rencontre mettra en relief des récits de vie métaphorisés par le cinéma, le dessin, la danse, la musique ou encore les arts plastiques. Ces derniers relateront le combat de publics en situation de vulnérabilités, qu'ils soient confrontés à des handicaps acquis et cérébral, ou ayant été victimes d'actes de guerre ou de terrorisme en France et à l'étranger. Une initiative inspirée d'autres dynamiques civiles et institutionnelles structurées en 2019 sur notre sol, à l‘image du Centre National de Ressources et de Résiliences basé à Lille et Paris, ou du VIIIe Congrès International des Victimes du Terrorisme accueilli dans la ville de Nice.

Séance modérée par
Pénélope Lamoureux, directrice des Libres Filmeurs et en présence de représentants de l'AFTV (Association Française des Victimes du Terrorisme)

plus d'infos : http://www.premiersplans.org/festival/documents/2020-Table-ronde-libres-filmeurs.pdf




Horaires : mardi 21 - 16h30 - Le Qu4tre - Entrée libre

Atelier transmédia : La mémoire émotionnelle en partage



À travers la figure du super-héros contemporain, les habitants de la résidence Arceau Anjou de Belle-Beille, victimes de handicap cérébral, racontent leurs fractures et parcours de résiliences dans deux courts-métrages documentaire et fictionné : Le Super-pouvoir de la création et Les Super-héros d'Arceau. Les films restituent un travail de création mené entre avril et novembre 2019 dans le quartier Belle-Beille à Angers via une succession d'ateliers créatifs explorant ces enjeux. En présence des habitants-réalisateurs, des encadrants artistiques et pédagogiques au projet.

Plateforme numérique Arts, identités et résiliences



Forts d'une expérimentation de terrain menée depuis 3 ans auprès des publics angevins (habitants, exilés, étudiants, handicapés, simples citoyens, etc), Les Libres Filmeurs ont étoffé un projet numérique innovant cherchant à consolider durablement les identités individuelles et collectives à travers les capacités d'incarnation des médiums artistiques.

Laboratoire de Maquettes intimes



Un support documentaire de Pablo Gershanik, en sa présence. Comédien, metteur en scène, pédagogue théâtral, victime argentine. Le projet Maquettes intimes, imaginé par Pablo Gershanik, interroge directement et pratiquement la fonction de l'art et de la création dans les mécanismes individuels et collectifs de résiliences. Le langage de ces maquettes permet de rendre visible et audible des histoires personnelles et collectives souvent difficiles à transmettre, notamment à la suite de vécus humains liés à des conflits armés, afin d'inventer de nouvelles formes résiliantes de recomposition du lien social.

Vidéo-danse Le Souffle de la vie



Réalisée et sonorisée par Silvia Paggi, anthropologue, cinéaste et professeur à l'Université de Nice-Sophia Antipolis. Ce court métrage rend hommage aux 86 victimes qui ont perdu la vie lors de l'attentat terroriste du 14 juillet 2016 à Nice, sur la Promenade des Anglais. Federica Fratagoli et Esteban Pena Villagran, présents la nuit de l'attentat, ont ressenti le besoin d'engager cet acte artistique qui est aussi et surtout un acte de résistance face à la barbarie.