du 17 au 26 janvier 2011

CARTES BLANCHES

Le Laboratoire documentaire d'Alger

Depuis 6 ans, la formation du Laboratoire documentaire d'Alger a permis à 70 professionnels algériens en son, image et réalisation de se confronter pour la première fois au genre documentaire.

Accompagnés par
Karim Moussaoui, Arnaud Marten, Xavier Liébard, Abdenour Hochiche et Xavier Massé, 12 professionnels ont à nouveau relevé le pari risqué de tourner 3 films documentaires en 20 jours.

La projection des films est précédée de la diffusion de petites formes sonores réalisées également lors du laboratoire :
-
LE DRAPEAU DU JAPON - Nisrine Benyahia - 08'
-
GHORFA - Bachir Rezgui - 05'30
-
VENDREDI - Belkacem Mammon - 03'30
-
RUINE OU PRESQUE - Sofiane Dahmoun - 02'
-
EFFET MIROIR - Sofiane Bakouri - 4'
-
CHAUD ET FROID - Ahmed Belgheit - 2'

Avec le soutien du Festival Premiers Plans d'Angers, de l'Institut français d'Algérie et de l'Ambassade de France à Alger.


Horaires : samedi 18 - 17h15 - Centre de Congrès - Amphi jardin - présenté par Abdenour Hochiche - Xavier Liébard - réalisateurs et Patrick Girard attaché culturel et audiovisuel de l'Ambassade France en Algérie - suivi d'une rencontre avec les réalisateurs - Entrée libre lundi 20 - 15h00 - Joker's pub - présenté par Abdenour Hochiche - Xavier Liébard - réalisateurs et Patrick Girard attaché culturel et audiovisuel de l'Ambassade France en Algérie - suivi d'une rencontre avec les réalisateurs - Entrée libre jeudi 23 - 14h30 - Le Qu4tre - Entrée libre
durée: 37mn

Le Retour

Mourad Haimer
2019 - Algérie - Documentaire - 13mn
Marginalisé et oublié après une carrière fulgurante, Samir Khadar, athlète de haut niveau, décide de revenir sur la piste et aux compétitions. Ce champion du monde algérien de 1 500 mètres, méconnu du grand public, veut retourner sur la piste à 33 ans et revenir parmi les meilleurs. Un retour plein d'audace et de courage en hommage à ceux qu'il aime.
Mourad Haimer est né à Biskra en 1985 et a suivi un BTS en Audiovisuel, option image. Durant ses études, il gagne le 3e prix au Festival International du Film de l'Étudiant au Maroc avec son court métrage expérimental Le Message du mur, sélectionné dans plusieurs festivals. Il débute sa carrière en tant que monteur vidéo sur plusieurs chaînes de télévision. En 2019, il termine son premier court métrage documentaire Oud, avec lequel il remporte le 2e prix au 7th International Documentary Festival of Ierapetra Awards en Grèce. Il réalise ensuite Le Retour dans le cadre du 6e Laboratoire d'Alger en 2019. Il vit actuellement au Qatar où il exerce en tant que réalisateur.

Les Enfants de Tixerain

Rima Kerkebane
2019 - Algérie - Documentaire - 10mn
À 7km d'Alger centre se trouve un village kabyle en forme de casbah, riche en vestiges de la révolution et en histoires ottomane et berbère. Tixerain est méconnu des Algérois et négligé par les autorités. Il n'y a presque pas d'infrastructures malgré ses 5 000 habitants. Parmi eux, des jeunes, le groupe de rap l‘Gosto, qui ont décidé avec leurs voisins de reprendre leur destin en mains ainsi que celui de leur village.
Après avoir étudié aux beaux-arts, Rima Kerkebane a suivi une formation en vidéographie et a animé différents ateliers et stages en audiovisuel et cinéma. Elle travaille en tant que technicienne sur différents projets avant d'ouvrir en 2014 son propre studio audiovisuel. Depuis, elle alterne entre projets commerciaux et artistiques. Elle réalise avec le CISP deux documentaires dans le cadre du projet Switch On Light To Increase Equal Opportunities For All, Kifkif et La Vie c'est pas le lait en 2017. Les Enfants de Tixerain (Arraw n tqesray) a été réalisé dans le cadre du 6e laboratoire documentaire d'Alger.
© Sofiane Dahmoun

Sorry Mom

Allia Louiza Belamri
2019 - Algérie - Documentaire - 13mn
Amine, jeune tatoueur algérien, croque la vie à pleines dents dans un pays et une société où le tatouage est extrêmement mal vu et stigmatisé car il change et transforme la création du tout-puissant. Amine vit sa vie telle qu'il l'entend, tiraillé entre la pression religieuse et surtout familiale, et sa passion folle pour le tatouage. Amine joue au funambule… mais il doit faire un choix !
Belamri Allia Louiza réalise en 2017 une boucle intitulée Yes For Lipstick, présentée à l'Onu Femme. Elle s'intéresse en particulier à la beauté de l'humain, qu'elle aime et veut sublimer. Elle réalise son 1e film documentaire en 2017, Unique.dz, sur les personnes sortant du moule social imposé en Algérie, puis réalise Lisptick Choice sur le libre choix du partenaire, et Tifardoud se raconte, court métrage sur les habitants du village de Tifardoud, sélectionné par l'institut français, au 6e Laboratoire d'Alger. Elle réalise Sorry Mom dans le cadre du Laboratoire d'Alger.